Regagner l'estime de soi: un chemin initiatique d'évolution.


L'estime de soi souvent confondue avec la confiance en soi mais je vous propose ici une définition plus large. Une basse estime de soi nous amène à ressentir un panel de souffrances allant d'un léger inconfort jusqu'à la dépression, voire même la haine et le dégoût de soi.


Tant dans les ateliers que dans les suivis individuels, j'adopte une approche qui s'adresse à toutes les dimensions de la personne. Je m'adresse à un être humain avec une conscience qui est en chemin d'évolution et pas à une personnalité qu'il faudrait « guérir » de ses blessures. L'accompagnement psychologique est enrichit pas une notion d'évolution profonde et durable de l'être humain. Le schéma constitutif de l'estime de soi : L'estime de soi regroupe trois composantes de notre personnalité. La confiance en soi : la certitude que l'on est capable de , que la vie va nous permettre de...),

La vision de soi : l'image que l'on a de soi, de ses capacités

L'amour de soi : l'estime que l'on se porte quel que soit nos comportements jugés bon ou mauvais, quels que soient nos « réussites » ou « échecs ». C'est comme un système de forces alliées ou contraires qui varie dans le temps, en fonction des circonstances extérieures et qui peut agir différemment selon les domaines de notre vie. L'estime de soi peut être stable ou instable, haute ou basse. Elle se construit, pour la part consciente, au fil de notre vécu d'enfance et de l'imprégnation parentale et sociale. Les empreintes prénatales ont également une grande influence sur la constitution de l'estime de soi. Puis sur cette base, elle peut se renforcer ou s'étioler au fur et à mesure de notre quotidien. Au travail, en couple, ce que nous vivons agit sur notre estime de nous même et inversement, comme un double mouvement. Un mouvement vertueux ou vicieux ? À vous de choisir

L'estime de soi influe sur ce que nous vivons ( évitement, inhibition,isolement...ou prise de risque mesurée, multiplication ou approfondissement des relations, créativité...) Ce que nous vivons influe sur l'estime de soi (signes de reconnaissance, atteinte des objectif, relations apportant joie, amour/amitiée...ou rejet, abus...) Ce mécanisme peut aller dans le sens d'affaiblir ou inversement renforcer l'estime de soi. C'est à nous d'en décider. Même si inverser le sens du courant demande de l'énergie, c'est possible. Inverser le mouvement c'est possible !

L'énergie nécessaire sera dans la force de la décision (motivation). Une fois que la décision est prise, vous pourrez en respectant votre rythme, commencer ce cheminement. Il vous faudra comprendre vos fonctionnements, votre histoire. Vous aurez aussi le courage d'aller, avec bienveillance, à la rencontre des parts de vous même qui sont restées dans l'ombre. En opérant des réconciliations à l'intérieur de vous même vous avancerez doucement vers l'acceptation de soi.

Mais comment ?

De fait, nous pouvons agir dans un sens ou dans l'autre sur l'estime de soi. Les différentes portes d'entrée sont les suivantes : La pensé :La connaissance de soi et son histoire , prise de conscience et modification des croyances limitantes.

Le comportement: Les actes qui amènent un dépassement de soi, des signe de reconnaissance positifs suivi d'une réussite progressive est un autre moyen de nourrir votre estime de vous même. Mais il s'agit là d'un premier étage. Les fondations de l'estime de soi résiliente se situe en grande partie dans la relation que vous entretenez avec vous même. Pour cela vous choisirez les outils, les accompagants qui vous correspondent à un moment donné. Mais l'acteur pricipal qui donne les directions et l'énergie d'avancer : C'est vous. Donner un sens profond et personnel à votre cheminement : une estime de soi solide et durable

Le travail de compréhension et de mise en mouvement ( être pro actif de son évolution) est important. Pour ma part, je suis persuadée qu'il faut aussi toucher la profondeur de l'être. C'est en oeuvrant pour un soulagement de nos souffrances que nous empruntons un chemin de connaissance de nous même et de notre lien au monde. A mon sens, pour obtenir un renforcement profond et durable de l'estime de soi,il faut surtout contacter et installer l'amour de soi. En utilisant ce que le manque d'estime de soi nous amène à vivre ( peur, rejet, isolement, auto-limitation, frustration....) nous utilisons les matériaux que la vie met à notre disposition pour lever les freins qui nous empêchent d'être pleinement nous même.

Pour conclure :

Le manque d'estime de soi est une des cartes de notre jeu personnel. Elle ne semble pas être un atout au premier regard. Seulement, ce « déficit » dans votre vie vous a amené(e) à developper certaines ressources : l'écoute de l'autre,l'humilité, un bon sens de l'observation ou une capacité d'adaptation. Cela peut être aussi une force de caractère, de la persévérance....Finalement, cette carte de la basse estime de soi peut être stratégique. Une fois qu'elle sera sortie de votre jeu vous en garderez les ressources qu'elle vous a amenée à développer avec en plus toute celles que vous avez acquises pour reconquérir l'estime de vous même.


0 vue

 © 2018 - Olivia Gourmaud - Siren 81015801400029 - info RGPD - Mentions légales et commerciales - Ethique